Afrique du Sud : l’Etat rapatrie 150 de ses citoyens de Chine à cause du Coronavirus

0
14

L’Afrique du Sud a décidé de rapatrier, dans les jours qui viennent, quelque 150 de ses citoyens bloqués dans la ville chinoise de Wuhan, berceau du coronavirus. Lors d’un point de presse, le ministre de la Santé sud-africain a précisé, ce dimanche 1er mars, les modalités de cette opération.

Aucun cas de coronavirus n’a pour l’instant été détecté en Afrique du Sud, un des pays les plus à risque du continent, selon la revue médicale The Lancet, mais aussi un des plus préparés. Les futurs rapatriés n’ont pour l’heure pas été diagnostiqués comme porteurs du virus.

En tout, ils sont près de 200 Sud-Africains à vivre dans la région de Wuhan. Les autorités ne sont pas encore parvenues à tous les contacter mais un grand nombre s’est déjà porté volontaire pour être rapatrié en Afrique du Sud, selon le ministre de la Santé Zweli Mkhize.

SAfm news@SAfmnews

Health Minister @DrZweliMkhize says government is in contact with their counterparts – in relation to the conditions of South Africans residing in areas hit by the . South Korea reported 210 new coronavirus cases today total infections at 3,700.

Voir les autres Tweets de SAfm news

« Les autres régions de Chine ne présentant pas de risques importants d’exposition au virus Covid-19. Nous avons donné la priorité aux citoyens bloqués à Wuhan. Pour l’heure, 151 d’entre eux ont indiqué leur souhait d’être rapatriés. 16 autres acceptent d’être assistés mais ne souhaitent pas rentrer », a indiqué le ministre.

C’est l’armée sud-africaine qui sera en charge de ces rapatriements et le pays entend mettre en place des mesures très strictes pour éviter toute contamination.

« Le processus de rapatriement comprend trois phases: l’évacuation, la mise en quarantaine et la réunification. Les personnes qui sont rapatriées sont des Sud-Africains en bonne santé. On veut juste prendre toutes nos précautions pour que des tests soient faits au moment où le virus peut être dans sa phase d’incubation. Nous sommes en train d’identifier un lieu pour la mise en quarantaine qui remplit nos critères. Un périmètre sera délimité autour de ce lieu et sera gardé par l’armée », a ajouté Zweli Mkhize.

Le ministre de la Santé a également confirmé que deux Sud-Africains, membres de l’équipage du Diamond Princess, ont été testés positifs et sont actuellement soignés au Japon. Dans le “Diamond princess”, paquebot de croisière amarré au large du port japonais de Yokohama, plus de 700 cas de coronavirus y sont enregistrés.

rfi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here