En Algérie, un premier cas de coronavirus a été confirmé mardi 25 février par les autorités. Mercredi, les autorités ont donné plus de détails sur ce patient et insisté sur les mesures de prévention mises en place.

Le patient, un Italien d’une soixantaine d’années, est entré en Algérie le 17 février, par le vol Milan-Rome-Alger. L’homme est originaire de la province de Bertonico, en Lombardie, l’une des zones les plus touchées par le virus en Italie, et il travaille pour la compagnie italienne ENI.

Le lendemain de son arrivée, il prend un vol pour Ouargla, à 800 kilomètres au sud d’Alger, où il travaille sur un champ gazier. Selon son entreprise, l’homme est en isolement depuis le 21 février dans la base de vie où il réside.

Les autorités algériennes ont annoncé pour leur part qu’elles étaient à la recherche des autres passagers du vol en provenance d’Italie. Seuls dix passagers ont pour le moment été identifiés et placés sous surveillance médicale.

Le président Abdelmadjid Tebboune a appelé à la vigilance et le Premier ministre Abdelaziz Djerad a demandé à ce que la communication autour de la maladie soit faite de façon « sereine », en évitant « tout alarmisme ». Les médias étatiques ont multiplié les interviews de médecins et responsables hospitaliers tout au long de la journée de mercredi.

rfi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here