Un hajj marqué par des précautions sanitaires drastiques. Conséquence : le nombre de pèlerin serra le plus restreint de l’histoire moderne.

Mené chacun par un guide, les fidèles sélectionnés ont procédé à sept circonvolutions autour de la “Kabaa”, au cœur de la Grande mosquée de La Mecque.

Le port du masque est de rigueur. Le distanciation également. Les pèlerins ont tourné autour de la construction cubique vers laquelle se tournent les fidèles musulmans du monde entier pour leurs prières.
Seul un millier de pèlerins résidant dans le royaume ont été autorisés à effectuer le pèlerinage cette année,

Tous ont été soumis à des contrôles sanitaires et placés en quarantaine à leur arrivée à La Mecque.

Pour cause de pandémie, il est interdit de toucher la Kaaba, pour limiter les risques.

Environ 70% des pèlerins sont des résidents étrangers dans le royaume. Riyad a enregistré environ 270.000 cas d’infection au nouveau coronavirus, l’un des taux les plus élevés du Moyen-Orient.

Le hajj est l’un des cinq piliers de l’islam que tout fidèle est censé accomplir au moins une fois dans sa vie, s’il en a les moyens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here