À 28 ans, la Lionne Indomptable Gaëlle Enganamouit a annoncé, mardi 9 juin, sur Instagram la fin de sa carrière de footballeuse professionnelle.

Certains l’a considérait comme la « Samuel Eto’o » version féminine de l‘équipe camerounaise de football. Avec l’un des palmarès les plus élogieux avec son équipe nationale, elle était jusqu’ici seul Ballon d’or africain remporté par une joueuse au Cameroun, notamment en 2015, année où elle avait explosé aux yeux du monde lors de la Coupe du monde de sa catégorie au Canada en claquant un triplé face à l‘équateur un 8 juin 2015. Son équipe avait remporté la partie sur le score de 6 buts à 0. C‘était la première victoire du Cameroun à une phase finale du Mondial. Et Enganamouit est la première joueuse africaine à inscrire trois buts dans une telle compétition.

Fauchée par des blessures depuis presque trois ans, Gaëlle Déborah Enganamouit qui avait de plus du mal à confirmé son talent sur les stades, a décidé de mettre un terme à sa carrière. « End. Thanks for all » , a écrit de façon brève sur son compte Instagram, l’attaquante vedette du Cameroun.

Des lauriers durant ses périples

Sur le plan individuel, elle a été la meilleure buteuse du championnat camerounais saison 2010-2011, meilleure buteuse du championnat suédois en 2015 avec 18 réalisations et joueuse africaine de l’année en 2015.

Sur le plan collectif, la numéro 17 des Lionnes a remporté avec le Cameroun les Jeux Africains en 2011 à Maputo au Mozambique. Elle a disputé deux finales de CAN (2014 et 2016) et a participé également à deux Coupes du monde (2015-2019). Gaëlle Enganamouit raccroche avec à son actif 52 sélections pour 17 buts. 

La star camerounaise a débuté sa carrière professionnelle en 2009 à Lorema de Yaoundé. Elle a évolué au-delà de son pays dans plusieurs clubs, comme le Spartak Subotica en Serbie, Rosengard en Suède et Malaga en Espagne. La joueuse a décroché quelques lauriers durant ses périples en Europe. Elle remporte par exemple le championnat de la Serbie en 2013 avec Spartak, puis vainqueur de la Coupe et de la Super coupe en 2016 avec Eskiltuna United DFF en Suède.

La désormais ex-Lionne Indomptable du Cameroun ne va pas abandonner le football, car l’année, elle a ouvert dans la ville de Yaoundé, la première école de football féminin baptisée “Rails Football Academy”. À travers cette académie essentiellement dédiée aux filles, l’ancienne Ballon d’or africain de football souhaite réaliser un rêve d’enfance.

africanews

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here