in ,

Confinement MAI 2021 :  Coronavirus – Covid19 – et Vaccinodrome

Le confinement est-il réellement efficace pour lutter contre la maladie à coronavirus 2019 (Covid-19), qui est devenue une pandémie depuis l’an dernier, et qui provoque des milliers et des milliers de morts sur tous les continents.

À la proche de la troisième vague, l’Europe se reconfine, si le Portugal, très durement frappé par la covdi-19 en début d’année, a commencé à alléger ses restrictions, d’autres pays européens comme la France, l’Allemagne et l’Italie en revanche prévoient un verrouillage plus ou moins important à cause de la flambée des nouveaux cas ces derniers jours.

Une initiative prise le 12 mars dernier, depuis lundi, l’Italie a même déjà confiné 20 de ses régions et provinces autonomes, dans le pays, une seule région, l’île de Sardaigne, n’est pas concernée par les nouvelles restrictions très sévères.

Vagues de contaminations = Mesures de confinement

Force est de constater que de nombreux gouvernements du monde entier continuent toujours de réagir face aux vagues de contaminations en mettant en œuvre des mesures de confinement et d’atténuation sans précédent, alors même que les campagnes de vaccination ont déjà commencé.

Jugées par certaines personnes comme étant trop agressives, les mesures de confinement sont-elles réellement adaptées pour combattre le coronavirus, dans cet article, nous allons faire un petit rappel sur l’importance du confinement.

Covid-19 – Les mutants ou variants plus contagieux nécessitent une approche agressive

Les campagnes de vaccination ont commencé fin décembre 2020 pour la majorité des pays européens, de mémoire c’est la grande Bretagne qui a initié le processus, car leur système de contrôle semble un peu plus léger qu’ailleurs.

Cependant, vacciner tout le monde prend du temps, alors que la troisième vague est déjà là, faisant d’innombrables victimes par jour, face à cette situation difficile, de nombreux gouvernements du monde ont donc pris la décision d’envisager un nouveau « re confinement ».

Leur choix est soutenu par les spécialistes qui soulignent que cette troisième vague promet d’être plus puissante encore si des mesures strictes ne sont pas prises, la raison principale en est que le virus a muté pour devenir encore plus contagieux.

Dans plusieurs grandes villes du monde, cette hausse des nouveaux cas est causée par des souches de la covid-19 plus contagieuses et plus dangereuses récemment découvertes au Royaume-Uni et au Brésil, et en Afrique du Sud.

Les mesures de confinement réduisent la mobilité du coronavirus

Interdiction de sortir de la maison sans motif valable, interdiction de voyager, restrictions sur les rassemblements et les événements publics, fermeture des frontières, mais aussi des écoles, des centres commerciaux, des restaurants, télétravail, couvre-feu…

Toutes ces mesures de confinement n’ont qu’un seul objectif, celui de réduire la mobilité des personnes, ou attroupements et en conséquence directe, de réduire par la même occasion la transmission des virus.

En empêchant le virus de circuler, selon tous les experts, nous le tuons.

Des études menées dans plusieurs pays du monde ont permis de prouver que des mesures de confinement adaptées et bien respectées, en réduisant la mobilité du virus, ont été très efficaces pour aplatir la « courbe pandémique ».

À titre d’information, cette dernière est une représentation graphique du nombre de cas d’une maladie ou d’un évènement de santé en fonction du temps, dans une population, un lieu et pendant une période donnée.

En France, des personnalités comme LR Nadine Morano s’oppose fermement à un possible nouveau confinement, selon elle, aucune étude ne montre que le confinement ralentit réellement la propagation du virus.

Mais en réalité, plusieurs études confirment l’efficacité de cette mesure si contestée, par certains politiciens, en France aucune étude de vraiment profonde à ce sujet n’a encore été faite, ailleurs dans le monde plusieurs chercheurs et cabinets d’étude ont déjà prouvé à maintes reprises que le confinement est très efficace pour endiguer la propagation du virus.

En Nouvelle-Zélande par exemple, une étude menée en 2020 suggère que les mesures de confinement strictes mises en place dans le pays auraient permis de réduire le nombre de décès de plus de 90% par rapport à un niveau de référence sans mesures de confinement.

En d’autres termes, le nombre de décès et de contagions aurait été jusqu’à dix fois plus élevé sans confinement, donc, malgré ses énormes coûts économiques à court terme, les politiques de confinement appliquées dans le pays ont sauvé des centaines de milliers de vies.

Une autre étude menée par l’Imperial Collège de Londres, une université britannique se situant à Londres, affirmait que l’année dernière le confinement en Europe a permis de sauver trois millions de vies, hélas ces chiffres sont difficiles à prouver.

Le meilleur moment pour adopter des mesures de confinement

Malheureusement, le meilleur moment pour décréter un confinement sur une partie ou l’ensemble d’un territoire n’est pas toujours celui choisi par les autorités, qui se font un malin plaisir de ne pas expliquer clairement les motivations qui les poussent dans un sens ou un autre.

Et ce pays a connu une réduction du nombre moyen d’infections et de décès respectivement de 95% et 98% en 2020, le Vietnam fait partie des rares pays à pouvoir se permettre d’appliquer une stratégie pareille, et le succès est là.

Dans la plupart des pays touchés par le virus, généralement le confinement n’est décrété que quand les hôpitaux sont surchargés, Il a surtout pour but de soulager les unités de soins intensifs., et l’ensemble du corps médical.

Quelle est la position de l’OMS vis-à-vis du confinement.

L’OMS est en quelque sorte le gendarme de la santé dans le monde, sur les réseaux sociaux, des publications prétendant que cette organisation serait contre les mesures de confinement ont été partagées des milliers de fois, une information qui a vite été démentie par l’OMS.

La position de l’OMS vis-à-vis du confinement a toujours été claire : certes, elle n’apprécie pas spécialement le confinement, mais reconnait néanmoins qu’il existe des situations où cette mesure est justifiée.

L’année dernière, lors d’une interview, le docteur David Navarro, un envoyé spécial de l’OMS sur la covid-19 a déclaré que le « confinement devrait uniquement être une mesure de dernier recours », hélas tous les gouvernements ne l’entendent pas de cette oreille.

En aucune façon, il ne doit être utilisé comme principal moyen de contrôle de ce virus, principalement à cause des coups durs qu’il porte à l’économie et à la société en général, car pendant les périodes de confinement, presque toute l’économie se trouve bouleversée.

Un conseil et un seul, respectez les gestes barrières et protégez-vous au maximum.

What do you think?

Ransomwares 2021 : Augmentation des attaques selon les Experts de près de 800 % en un an.

Quels sont tous les symptômes connus de la COVID-19 ?