Les congolais qui ont entamé un retour à la vie normale depuis le 18 mai reprennent peu à peu les activités après plus de 45 jours à l’arrêt.

C’est le cas de Pavel, chauffeur de taxi depuis 15 ans. Heureux de revoir les clients, il a vécu un confinement difficile sans aucune assistance pour faire face aux besoins essentiels.

“Le confinement n’a pas été un moment facile, mais plutôt difficile. La situation à laquelle tu n’es pas habitué, quand elle arrive brusquement, Je suis un locataire, je loue une maison. Même pendant le confinement le logeur m’avait envoyé un message me demandant de payer. Je lui ai demandé d’être patient et que je passerai régulariser la somme une fois le confinement terminé”.

Les coiffeurs qui avait rangé leurs ciseaux sont également de retour. Ils souhaitent que le pays ne replonge plus dans le confinement pour le bien de leur activité.

“Ca été difficile ce moment de confinement. Je ne savais pas que j’pouvais encore revenir travailler dans mon salon. J’ai des enfants et une femme. J’avais tout dépensé. Maintenant je reprends à zéro”, a déclaré Durbrin Lionel Nkouka, un coiffeur.

Les restaurateurs n’ont pas été autorités à rouvrir. Quelques rares clients viennent chercher juste des plats à emporter. Le chiffre d’affaires décroit et les tenanciers des restaurants n’ont pour seul prière que leurs établissements soient le prochain palier à déconfiner.

“Nous venons de faire deux mois à la maison et les gens ne se sont pas retrouvés. Nous sommes une trentaine de travailleurs à Kojack, nous n’en avons retenus que deux pour faire des plats à emporter. Et, les autres qui sont restés à la maison c’est difficile pour eux. On souhaiterait qu’au prochain déconfinement on passe aux restaurants si ca ne dérange pas l’Etat congolais “ a déclaré Franck Matongo, co-patron du restaurant Montagne Kojack.

Pour faire face à cette pandémie, la Republique du Congo a été contrainte le 31 mars d’entamer un confinement total qui a duré 48 jours.

africanews

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here