C’est au terme de sa 38 ème Session du Conseil des ministres, que l’organisation en fait l’annonce, avec en outre la prise d’autres mesures décisives.

C’est le 5 juin 2020 que le Conseil des Ministres de l’Organisation des Producteurs de Pétrole Africains, a approuvé la recommandation de déplacer le Siège temporaire de l’Organisation d’Abuja, au Nigéria vers le Siège permanent à Brazzaville, en République du Congo. Une décision qui accompagnait l’approbation d’un nouvel Accord de Siège entre la République du Congo et l’APPO et a chargé le Secrétaire Général de l’Organisation, Dr. Omar Farouk Ibrahim, de le signer au nom de l’APPO.

Difficile pour l’instant de donner une date précise sur la relocalisation définitive de l’organisation au vu des blocages et des restrictions des voyages au niveau mondial. Le secrétaire Général a ainsi été chargé de se concerter avec les Autorités du Congo sur une date mutuellement acceptable pour cette relocalisation. ‘’ Il faudrait savoir que le Siège de l’APPO avait été transféré temporairement à Abuja en 2018 alors que le Nigeria assumait la Présidence de l’APPO avec pour mandat d’exécuter le programme approuvé de réforme de l’Organisation’‘.

Une réforme au cours de laquelle de nouvelles Exigences – minimales – pour abriter le Siège de l’APPO ont été approuvées et le droit pour accueillir le Siège a été ouvert à tous les Pays Membres de l’APPO intéressés.

Intérêt manifeste de plusieurs pays comme le Nigeria, l‘Égypte, la Guinée Équatoriale et la République du Congo, pays hôte. Tous les nouveaux postulants pour l’hébergement du Siège se sont par la suite retirés et ont laissé le Congo comme seul candidat en lice.

Le Sommet des Chefs d‘État et de Gouvernements de l’APPO annoncé en 2021

Une délégation Ministérielle s’est par la suite rendue à Brazzaville pour évaluer le degré de conformité du Congo aux Exigences Minimales. Résultat : la décision du retour à Brazzaville.

Le Conseil des Ministres a, en outre, pris la décision, compte tenu de la pandémie mondiale du Corona virus, de reporter pour 2021, le tout premier Sommet des Chefs d‘État et de Gouvernements des Pays Membres de l’APPO, initialement prévu en 2020 à Brazzaville.

La rencontre du 5 juin a également été l’occasion au chef de la délégation Libyenne, de présenter les effets négatifs du vol de pétrole brut et de produits pétroliers en Libye, en particulier sur la vie des populations et de leur environnement, – tout en rappelant la Résolution 2146 du Conseil de Sécurité des Nations Unies interdisant les exportations illicites de pétrole brut de la Libye -.

APPO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here