En saisie conservatoire depuis le 8 juin sur le tarmac l’aéroport de Bordeaux-Mérignac, un Falcon 7X de la flotte présidentielle du congolais Denis Sassou Nguesso devrait être vendu aux enchères. L’avion avait été immobilisé à la demande d’un homme d’affaires libanais, Mohsen Hojeij, agissant sur la base d’un arrêt de la Cour d’appel de Paris du 27 février, en règlement d’une créance datant de 1992 dont le montant atteint aujourd’hui plus d’un milliard d’euros.

« Au risque de se voir reprocher un crime de lèse-majesté, le juge de l’exécution (JEX) du tribunal judiciaire de Paris a ouvert la voie à la vente aux enchères d’un jet rattaché à la flotte du président Denis Sassou-Nguesso, qui exerce depuis 23 ans un règne sans partage sur la République du Congo, l’un des pays les plus pauvres du monde. Ce Falcon 7X, dont la valeur est estimée entre 20 et 30 millions d’euros (selon le luxe de ses aménagements intérieurs, qui reste à apprécier), avait été saisi en vue d’une exécution forcée le 8 juin dernier, sur le tarmac de l’aéroport de Bordeaux Mérignac (Gironde) où il devait subir des travaux de maintenance », renseigne lepoint.

vonews.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here