Le coronavirus a été confirmé dans la ville chinoise le 7 janvier 2020. Des cas ont depuis été confirmés dans plusieurs autres pays asiatiques, en Europe et aux États-Unis.

L’Organisation mondiale de la santé, l’ OMS , l’a depuis déclarée urgence de santé publique de dimension internationale. Le chef de l’ OMS , Tedros Ghebereyesus, a déclaré que si la Chine avait un système de santé robuste à détecter et à contrôler, sa tenue restait préoccupée par le virus entrant dans le pays avec des systèmes faibles.

Presque tous les gouvernements africains ont publiquement mis en place un contrôle strict aux points d’entrée, en particulier les aéroports. La Côte d’Ivoire, le Kenya, l’Éthiopie et le Botswana ont enregistré des cas suspects. Tous sauf le Botswana ont indiqué que les tests étaient négatifs. Les compagnies aériennes africaines ont annulé les vols réguliers vers la Chine, à l’exception d’Ethiopian Airlines.

Les coronavirus sont une famille de virus qui vont du rhume commun au coronavirus MERS , qui est le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient et le SRAS , le coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère.

Dans cet article, nous partagerons les derniers développements alors que les autorités mettent en œuvre des mesures pour contenir la propagation du virus, en particulier sur le continent africain.

  • L’ambassade de Chine au Kenya donne des ordres
  • La première infection de l’Afrique se produit en Chine
  • Le trio africain enregistre des cas, Air Tanzania ferme la route de la Chine
  • Le Kenya enregistre un nouveau cas et le Nigeria est prêt à se battre
  • Les compagnies aériennes africaines suspendent leurs vols vers la Chine
  • Éthiopie: des cas suspects testés négatifs
  • Ethiopian Airlines dément les informations faisant état d’une suspension de vols
  • Les tests de cas suspects en Côte d’Ivoire sont négatifs
  • Le Mozambique suspend le visa à l’arrivée pour les voyageurs en provenance de Chine
  • L’Ethiopie isole quatre cas suspects
  • Le Kenya dépêche un cas suspect à l’hôpital
  • La Côte d’Ivoire effectue ses premiers tests sur le continent africain

4 février 2020: l’ambassade de Chine au Kenya donne des «ordres»

Le Kenya indique que trois cas sont en cours de traitement au lundi 3 février – un à Nairobi et les autres à Mombasa. Le ministère de la Santé a également souligné que quatre cas antérieurs s’étaient révélés négatifs .

Pendant ce temps, l’ambassade de Chine au Kenya a publié une directive pour les employeurs qui attendent le retour des travailleurs après les vacances.

La déclaration, soulignant la position de l’ OMS selon laquelle une interdiction de voyager est inutile, a déclaré: «… toutes les entreprises chinoises au Kenya pour mettre en quarantaine leurs employés rentrant de Chine pendant 14 jours, qu’ils présentent ou non des symptômes.

“À ce jour, il n’y a aucun cas suspect de nouveau coronavirus parmi les ressortissants chinois au Kenya”, a-t-il précisé, soulignant que la Chine prenait des mesures tout aussi strictes pour les ressortissants quittant le territoire.

Pendant ce temps, alors que les citoyens de plusieurs pays africains rattrapés à Wuhan, l’épicentre du virus, appellent à l’évacuation, le Sénégal dit qu’il n’a pas la capacité de le faire.

Le président Macky Sall a confirmé dans une allocution qu’il y avait une douzaine de Sénégalais à Wuhan et que le gouvernement était en contact avec eux et leur fournissait l’aide nécessaire.

Chinese Embassy in Kenya@ChineseEmbKenya

PRESS RELEASE: Based on a highly responsible manner, all airports in China are strictly checking the temperature of all passengers departing or arriving. Whoever with fever will be sent to the nearest health facilities to be quarantined and further treated.

View image on Twitter
See Chinese Embassy in Kenya’s other Tweets

3 février 2020: un étudiant camerounais infecté après la visite de Wuhan

Le premier Africain connu pour avoir contracté le coronavirus mortel est un étudiant camerounais en Chine. L’université où il étudie a confirmé la situation dans un communiqué. Selon l’Université de Yangtze, le jeune homme de 21 ans était soigné à l’hôpital dans le sud de la ville de Jingzhou.

Le communiqué indique qu’il a contracté la maladie lors de sa visite à Wuhan, dans la province chinoise du Hubei. Wuhan est l’épicentre de l’épidémie qui a touché jusqu’à présent des milliers de personnes à l’intérieur et à l’extérieur de la Chine.

De Wuhan, il est retourné à son lieu de résidence à Jingzhou, le 19 janvier, avant qu’un verrouillage ne soit imposé à Wuhan pour empêcher la propagation de la peste. Jusqu’à présent, le nombre de morts est de plus de 200 personnes. Le premier décès hors de Chine a été enregistré ce week-end aux Philippines.

LIRE LA SUITE L’ Afrique enregistre son premier cas de coronavirus à l’étranger

2 – 3 février 2020: Kenya, Ethiopie, Air Tanzania suspend ses vols

Au 3 février, trois pays africains ont indiqué qu’ils enquêtaient sur des cas suspects de coronavirus. Le Kenya, l’Éthiopie et le Botswana ont notifié respectivement trois, quatre et cinq cas.

L’Éthiopie a enregistré la semaine dernière des résultats négatifs pour trois cas suspects, de même que pour le premier cas suspect du Kenya. Un cas au Botswana la semaine dernière est passé à cinq dans un communiqué du ministère de la Santé dimanche.

Le seul autre pays africain à déclarer un cas suspect négatif est la Côte d’Ivoire. Entre-temps, les pays continuent de déployer des efforts pour protéger leurs points d’entrée d’une éventuelle importation du virus.

Air Tanzania a également rejoint les aviateurs africains qui ont suspendu les vols réguliers vers la Chine au cours de l’épidémie. Pendant ce temps, la décision de l’Éthiopie de poursuivre les vols à destination et en provenance de la Chine a reçu de fortes réactions .

«Le Nigéria est aux côtés du gouvernement et du peuple chinois en cette période difficile, car ils travaillent dur pour contenir la propagation du coronavirus. Nous leur souhaitons la meilleure des chances et nous ne doutons pas que ce défi sera entièrement surmonté », cela faisait partie du message de bonne volonté du président nigérian à la Chine .

1er février 2020: Kenya, cas du Botswana, Nigeria prêt

Les autorités du Kenya ont signalé un nouveau cas suspect de coronavirus après que son premier cas est devenu négatif plus tôt cette semaine. Ce patient est arrivé au Kenya le 30 décembre et est actuellement isolé.

Au Nigéria, le ministre de la Santé, Osagie Ehanire, lors d’une réunion à Abuja sur le coronavirus, a déclaré que le pays avait la capacité de détecter, d’évaluer et de réagir au cas où le virus s’introduirait dans le pays.

“Bien que le risque d’importation existe, nous pouvons assurer aux Nigérians de la capacité du pays à détecter, évaluer et répondre à cette menace et à toute autre menace pour la santé publique au point d’entrée.”

Il a également déclaré que le gouvernement fédéral avait voté des fonds pour augmenter les services de l’unité des services de santé portuaire du ministère. Il a révélé que le gouvernement était en contact avec 16 Nigérians à Wuhan, l’épicentre de l’épidémie dans la province chinoise du Hubei.

31 janvier 2020: les compagnies aériennes africaines suspendent leurs vols vers la Chine

Vendredi, le transporteur national du Kenya a suspendu tous ses vols à destination et en provenance de Chine, par mesure de précaution contre la propagation du coronavirus.

Kenya Airways dit qu’elle travaille avec les ministères de la Santé et des Affaires étrangères du pays pour déterminer la durée de la suspension.

RwandAir, Air Madagascar, Air Mauritus et Royal Air Maroc ont également suspendu leurs vols vers la Chine continentale, où le coronavirus a tué plus de 200 personnes. Ces compagnies aériennes ont déclaré que les suspensions sont indéfinies et ont offert des remboursements ou des réacheminements aux passagers qui avaient réservé des vols vers la Chine.

D’autre part, le plus grand opérateur aérien africain, Ethiopian Airlines, a déclaré jeudi qu’il continuerait à opérer tous ses vols vers la Chine, ajoutant qu’il travaillait avec les autorités compétentes pour «protéger ses passagers et son équipage» contre le virus.

30 janvier 2020: les cas suspects d’Ethiopie testés négatifs

Les autorités sanitaires éthiopiennes ont déclaré jeudi que les quatre citoyens qui avaient été isolés, soupçonnés d’avoir contracté le coronavirus, ont été testés négatifs.

Le ministère a déclaré que les échantillons de sang des quatre hommes avaient été envoyés mardi à un laboratoire d’Afrique du Sud pour une enquête plus approfondie.

Il n’y a aucun cas confirmé de coronavirus sur le continent africain. Plus tôt, le cas suspect en Côte d’Ivoire a également été testé négatif.

30 janvier 2020: Ethiopian Airlines maintient ses vols

Ethiopian Airlines a publié jeudi une déclaration réfutant les informations des médias selon lesquelles elle l’avait rejoint sur une liste croissante de transporteurs mondiaux suspendant des vols vers la Chine.

“Nous opérons nos vols réguliers vers l’ensemble de nos 5 passerelles en Chine, Pékin, Shanghai, Guangzhou, Chengdu et Hong Kong avec l’ajustement habituel de l’offre et de la demande que nous faisons toujours pendant les vacances du Nouvel An chinois”, indique le communiqué en partie .

Ethiopian Airlines

@flyethiopian

View image on Twitter
348 people are talking about this

Les tests de cas suspectés en Côte d’Ivoire sont négatifs

Le ministère ivoirien de la Santé a déclaré mercredi que le cas suspect de coronavirus dans le pays avait été testé négatif.

Un étudiant qui avait voyagé de Pékin à Abidjan au cours du week-end avait montré des symptômes pseudo-grippaux, «toussant, éternuant et éprouvant des difficultés à respirer».

Dans un communiqué, le ministère ivoirien de la santé a indiqué que les tests effectués par des instituts de recherche en Côte d’Ivoire et en France étaient revenus négatifs pour le virus.

Selon le ministère, une étudiante de 34 ans qui a été mise en quarantaine pendant que des tests ont été effectués est traitée pour ses symptômes et se rétablit bien.

Si les résultats avaient été positifs, cela aurait été le premier cas confirmé en Afrique.

28 janvier 2020: le Mozambique suspend ses visas

Le cabinet mozambicain a décidé mardi de suspendre temporairement la délivrance de visas à l’arrivée pour les voyageurs en provenance de Chine, comme l’une des mesures visant à empêcher la propagation du coronavirus.

Pendant ce temps, il n’est pas encore clair si le gouvernement évacuera ses étudiants étudiant en Chine, qui ont demandé à être emmenés du pays jusqu’à ce que l’épidémie de virus soit maîtrisée.

L’ambassadrice du Kenya en Chine, Sarah Serem, a déclaré mercredi que le gouvernement de la nation d’Afrique de l’Est n’évacuerait pas ses citoyens de la ville chinoise de Wuhan.

” “L’option d’évacuation ne devrait pas être une préoccupation immédiate pour l’instant”, a déclaré Serem, qui est de retour au Kenya, ajoutant que les Chinois étaient mieux placés pour faire face au virus.

28 janvier 2020: l’Éthiopie confirme quatre cas possibles

La société de radiodiffusion éthiopienne FANA, affiliée à l’ État, FBC , a rapporté que quatre Éthiopiens soupçonnés d’être infectés par un coronavirus ont été placés en isolement, a déclaré le ministère de la Santé.

“Les étudiants sont arrivés en Éthiopie d’une université de Wuhan, la ville la plus touchée de Chain par la maladie”, ajoute le rapport.

28 janvier 2020: le Kenya transporte d’urgence un cas suspect à l’hôpital

Kenya Airways a confirmé mardi qu’un de ses passagers qui avait voyagé de la ville chinoise de Wuhan à Nairobi avait présenté des symptômes de type coronavirus et avait été transporté d’urgence à l’hôpital à son arrivée à l’aéroport international Jomo Kenyatta.

“Kenya Airways confirme qu’un passager qui a voyagé sur notre vol KQ886 de Guangzhou à Nairobi le 28 janvier 2020 a, par mesure de précaution, été mis en quarantaine à l’hôpital national de Kenyatta”, a déclaré KQ dans un communiqué.

Le ministère de la Santé du comté a déclaré qu’il enquêtait sur le cas suspect au service d’isolement de l’hôpital national de Kenyatta ( KNH ).

“ Il a été amené par l’ambulance de surveillance de l’aéroport et passe actuellement des tests pour exclure ou confirmer s’il a effectivement la maladie ” , a déclaré le directeur des communications de KNH , Hezekiel Gikambi, à un journal local.

Le Daily Nation a ajouté que l’équipage de KQ avait isolé le passager pendant le vol et lui avait fourni un masque facial, conformément aux protocoles de l’ OACI .

27 janvier 2020: la Côte d’Ivoire teste un suspect

La Côte d’Ivoire est devenue lundi le premier pays africain à tester un cas suspect de coronavirus, lorsqu’une étudiante est arrivée à un aéroport de la capitale avec des symptômes suspects. *

“ L’étudiant de 34 ans s’est rendu de Pékin à l’aéroport international Félix-Houphouët-Boigny d’Abidjan samedi et toussait, éternuait et éprouvait des difficultés à respirer ”, a déclaré le ministère ivoirien de la Santé et de l’Hygiène publique dans un communiqué.

Cela devient effectivement le premier cas de dépistage du virus sur le continent africain, alors même que les autorités chinoises ont annoncé mardi que son nombre de morts avait dépassé les 100 sur plus de 4000 cas signalés.

Les autorités ivoiriennes ont transféré l’étudiante dans un endroit sûr où elle est actuellement surveillée. La santé affirme qu’il s’agit très probablement d’un cas de pneumonie et non de coronavirus, mais le diagnostic final sera posé après l’analyse des résultats du test.

africanews

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here