Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed a lancé vendredi la deuxième campagne nationale de plantation d’arbres afin de bâtir un patrimoine « vert » au service des générations futures.

Ce planting s’inscrit dans le cadre de la campagne « 4 milliards d’arbres » lancée il y a un an afin de « verdir » toute l‘Éthiopie. Après la capitale Addis-Abeba, il est désormais question de pourvoir de verdure d’autres villes du pays.

Abiy Ahmed et nombreux de ses collaborateurs ont jeté leur dévolu sur la ville de Hawassa, à 278 km au sud d’Addis-Abeba. « Tout en respectant les gestes barrières (distanciation sociale, bavette, etc.), nous poursuivons notre campagne », a déclaré Abiy Ahmed.

Une détermination à la mesure du thème « biodiversité » choisi cette année par le Programme des nations unies pour l’environnement (PNUE) pour célébrer la 48è journée mondiale de l’environnement.

Une biodiversité dont la qualité corrompue par les effets du changement climatique, empoisonne la vie des quelque 100 millions d‘Éthiopiens. Eux qui sont confrontés ces 30 dernières années à des calamités comme la famine due à des catastrophes telles que la sécheresse et l’invasion des criquets pèlerins.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here