L‘Éthiopie devait se rendre aux urnes en août. Mais la pandémie du nouveau coronavirus a rendu impossible l’organisation du scrutin, a déclaré fin mars la commission électorale du pays. Mais le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed a d’emblée rejeté lundi l’idée de former un gouvernement de transition à l’expiration en octobre de son mandat, indiquant que la formation d’un gouvernement intérimaire va à l’encontre de la constitution du pays.

Des membres de l’opposition pensent que cette décision  alimente les craintes d’une crise constitutionnelle. Ils accusent également le Premier ministre de profiter de la pandémie de coronavirus pour rester au pouvoir.

vonews.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here