Être d’exception : Le Malien Seydou Badian, un médecin littéraire

0
33

Seydou Badian Kouyate, plus connu sous le nom de Seydou Badian, est un écrivain et homme politique malien né à Bamako le 10 avril 1928 et mort le 28 décembre 2018 à Bamako. Très populaire au Mali, il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont « La saison des pièges » et « Sous l’orage ». Dans ce dernier roman, écrit dans les années 50 et au programme au collège et au lycée dans plusieurs pays d’Afrique, il relate un conflit de générations dans une Afrique tiraillée par les divergences entre jeunes et anciens.
Seydou Badian Kouyaté se réclamait de la gauche et critiquait les pays occidentaux qui ont, selon lui, « toujours voulu contrôler les pays africains ». Panafricaniste, il a toujours prôné « les États-Unis d’Afrique ».
Après des études de médecine à l’université de Montpellier en France, il rentre au Mali. Proche du premier président Modibo Keïta, il écrit les paroles de l’hymne national, Pour l’Afrique et pour toi, Mali. Il est nommé ministre de la Coordination économique et financière et du Plan le 17 septembre 1962. Lors du coup d’État de Moussa Traoré en 1968, il est déporté à Kidal puis s’exile à Dakar au Sénégal.
Après avoir obtenu son doctorat en médecine à l’université de Montpellier, il retourne au Mali où il entame une carrière de médecin généraliste, qu’il abandonne pour se consacrer à la politique. En 2009 Seydou Badian Kouyaté change de nom et s’appelle officiellement Seydou Badian Noumboïna, du nom d’un village dans le cercle de Macina Seydou Badian Kouyate, plus connu sous le nom de Seydou Badian, est un écrivain et homme politique malien né à Bamako le 10 avril 1928.

vonews.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here