Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, désormais célèbre dans le monde entier, est accusé par le président des Etats-Unis, Donald Trump, d’inefficacité et de complaisance envers la Chine dans la gestion de la crise sanitaire liée au coronavirus.

L’Éthiopien de 52 ans a été élu ce 23 mai nouveau directeur général de l’OMS en 2017. L’ancien ministre éthiopien de la Santé a remporté l’élection face à deux autres candidats, le Britannique David Nabarro et la Pakistanaise Sania Nishtar. Il succède au Dr Margaret Chan (Chine) qui dirigeait l’OMS depuis 2007.

Avec le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, c’est la première fois qu’un Africain va piloter l’organisation. L’ex-ministre éthiopien de la Santé est aussi un chercheur renommé sur le paludisme.

Lors de son intervention de présentation de sa candidature, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus a raconté avoir perdu, alors qu’il était enfant, un frère qui n’avait pas reçu les médicaments nécessaires. Il avait alors indiqué « refuser d’accepter que les gens meurent parce qu’ils sont pauvres ».

« Je fais les promesses suivantes, avait-il ajouté : travailler sans relâche pour concrétiser la promesse de garantir la couverture sanitaire universelle, veiller à ce qu’il y ait des ripostes solides dans les situations d’urgence. »

Le médecin éthiopien a par ailleurs indiqué qu’il renforcera « la santé et l’autonomie des pays » et « mettra la transparence au cœur de l’OMS ».

vonews.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here