Le grand penseur africain, Ayi Kwei Armah, ne cesse de nous rappeler dans ses écrits qu’un peuple sans connaissance de son passé est un peuple égaré, et un peuple sans conscience des objectifs qu’il doit se fixer pour consolider son avenir est un peuple mort. La trajectoire historique des peuples africains est jalonnée de péripéties qui, si l’on n’y prend garde, vont accélérer une oblitération de notre mémoire collective, c’est-à-dire un égarement de nos peuples. Le refus de cette oblitération de notre mémoire collective, maintes fois mutilée, et le désir d’imaginer un avenir radieux pour les peuples africains font partie des facteurs indirects qui ont poussé FONGAD INVEST à s’organiser pour relever les défis qui se dressent devant nous et pour éviter à nos sociétés africaines de plonger dans l’état de mort métaphorique à laquelle Armah fait allusion.
Si nous fouillons dans l’histoire de nos sociétés, nous pouvons aisément en tirer des formes d’organisations sociales pouvant nous servir de leviers pour bâtir une société prospère et équitable. Même si cet article n’a pas pour objet de passer en revue ces différentes formes d’organisations sociales, nous pouvons tout de même noter l’existence d’un pilier fondamental commun à la plupart de nos sociétés africaines, à savoir la prépondérance de chaines de solidarité qui neutralisent toute velléité de placer l’égoïsme individualiste du ¨je¨ au dessus de la générosité collective du ¨nous¨. En effet, comme le dit un adage tout aussi africain qu’universel, et que le Wolof reprend éloquemment en ces termes, lu kènn mën, ñaara ko ko dakk (l’union fait la force), FONGAD INVEST s’appuie sur le mécanisme de mutualisation des contributions collectives de ses membres pour atteindre ses objectifs. Fort de ce constat, et animé par le désir d’éviter aussi bien l’égarement des ressources collectives de la diaspora que la dispersion de nos objectifs collectifs, FONGAD INVEST a choisi de prendre à bras-le-corps la question du développement de l’Afrique en servant, tel que le stipule sa mission, d’outil de mobilisation, dans la transparence, des fonds nécessaires pour contribuer à une émergence économique durable au Sénégal et en Afrique.
Pour atteindre cet objectif, FONGAD INVEST a pris l’option de travailler en partenariat avec les pouvoirs publics afin de bénéficier des mécanismes opérationnels mis en place par l’Etat du Sénégal. Force est de noter que d’aucuns pourraient voir en cette option une complicité suspecte entre la direction de FONGAD INVEST et ceux qui tiennent présentement les rênes du pouvoir étatique au Sénégal. Ceux qui seraient tentés d’entretenir de telles idées ont certainement dû faire face à de nombreuses désillusions nées d’une trahison de leur engagement patriotique ou de l’avortement d’espoirs qu’ils auraient placés en des dirigeants qui n’ont finalement eu comme mérite que d’avoir vendu à leurs peuples des champs de rêves sans en avoir labouré une parcelle digne des sacrifices consentis par ces peuples.
Nous sommes conscients que les peuples africains, la diaspora, en particulier, ont subi des désillusions qui rouvrent des blessures qui tardent à se cicatriser, ou dont les cicatrices rappellent encore le traumatisme de la trahison et de la déception subies. Nous savons bien que beaucoup de nos compatriotes ont cumulé des sommes de frustrations incommensurables et que toute volonté sincère de les regrouper autour d’une initiative telle que celle que leur propose FONGAD INVEST pourrait être perçue avec circonspection, voire avec méfiance. Toutefois, l’approche que propose FONGAD INVEST est toute autre dans la mesure où elle met en place des mécanismes de suivi et de contrôle qui assurent une transparence totale de sa gestion et l’accès pour ses membres à toute information relative à leurs investissements. Cette approche induit également un changement de paradigme qui amène ses initiateurs et ses membres à aborder sans compromission leurs rapports avec nos institutions étatiques dans un esprit de collaboration impersonnelle qui transcende les chapelles partisanes, comme l’a rappelé, il y a quelques mois dans ces mêmes colonnes, M. Moussa Sy, le Vice-Président, chargé du Marketing et de la Communication à FONGAD INVEST. Ainsi, FONGAD INVEST a choisi comme stratégie de collaborer avec l’Etat du Sénégal dans le cadre de partenariats publics-privés (PPP). En choisissant une telle stratégie, FONGAD INVEST compte agir comme un acteur majeur dans la consolidation de nos institutions tout en sauvegardant l’intérêt de l’organisation et de ses membres. Dans cette optique, la seule constance qui vaille est la préservation des intérêts de FONGAD INVEST, son engagement à contribuer au développement économique du Sénégal et sa contribution à la consolidation de nos institutions de gouvernance économique et sociale. Pour comprendre cette option, il serait sans doute utile de rappeler le contexte dans lequel s’opère ce partenariat public-privé avant de s’appesantir sur les enjeux de cette stratégie, son impact sur les projets de FONGAD INVEST et la consolidation de nos institutions.
Au Sénégal, il existe un cadre institutionnel et juridique qui encadre les contrats de partenariats publics-privés (PPP) pour le développement des financements innovants. D’ailleurs, la finalisation de ce cadre a récemment fait l’objet d’un séminaire gouvernemental durant lequel le président de la république a encouragé tous les ministères et structures concernés à accélérer l’actualisation de ce cadre. Fort de son positionnement en tant que structure de financement innovant, FONGAD INVEST a compris l’intérêt qu’il y a de saisir les opportunités qu’offre l’Etat du Sénégal dans le cadre de ses initiatives de développement. FONGAD INVEST ne se fera donc pas prier pour exploiter ces opportunités, d’autant plus que l’Etat du Sénégal a défini des Pôles Sectoriels Prioritaires (PSP) dans lesquels s’intègrent pleinement les projets de FONGAD INVEST. Par exemple, le Pôle Sectoriel Prioritaire 1 de l’Etat s’applique à tout ce qui touche à l’agriculture, l’agro-industrie, l’élevage, la pêche, l’aquaculture et leurs sous-secteurs tandis que le Pôle Sectoriel Prioritaire 2 inclut l’artisanat, entre autres secteurs. Ainsi, en collaboration avec le Fonds de Garantie des Investissements Prioritaires (FONGIP) et l’Agence de Développement et d’Encadrement des Petites et Moyennes Entreprises (ADEPME), pour ne citer que ces structures étatiques, FONGAD INVEST investit le champ de ses projets à court terme, notamment dans les domaines de l’agro-industrie et de l’artisanat, et ceci dans le but de répondre aux attentes de ses membres et de remplir sa mission d’incubation d’entreprises.
Au bout du compte, en collaborant avec l’Etat du Sénégal, à travers ses différents démembrements et dans le cadre d’un partenariat public-privé, FONGAD INVEST compte marquer de son empreinte le développement économique et social du Sénégal. Cette stratégie devra permettre à FONGAD INVEST d’atteindre plusieurs objectifs cumulés, notamment permettre à la diaspora sénégalaise de prendre une part active dans le secteur privé national ; contribuer à l’autosuffisance alimentaire tout en accompagnant la politique agricole de l’Etat du Sénégal ; créer des emplois et contribuer à la résorption du chômage ; contribuer à la formation et à la capacitation des jeunes ; contribuer à l’autonomisation des femmes, notamment celles qui vivent dans les zones rurales ; et favoriser l’éclosion et le développement de petites et moyennes entreprises (PME) et de petites et moyennes industries (PMI). Voilà des objectifs dont la réalisation vaut bien une collaboration franche avec les institutions chargées d’accompagner les citoyens dans l’exécution de leurs projets de développement. En cherchant à mutualiser les efforts de ses membres et en faisant recours aux schémas tracés par nos pouvoirs publics, FONGAD INVEST ne fait donc rien d’autre que d’agir dans le sens d’une autonomisation économique de nos concitoyens et d’une consolidation de l’architecture institutionnelle de notre pays.
A l’entame de cet article, nous avons évoqué les propos de Ayi Kwei Armah, qui nous rappelle l’importance de revisiter notre passé et d’entretenir un rapport objectif avec notre avenir pour prétendre asseoir une vie meilleure. Si nous plongeons dans notre mémoire collective, nous remarquons aisément que des modèles de développement ayant eu cours dans nos sociétés africaines intégraient harmonieusement des pratiques sociales assimilables aux chaines de solidarité sur lesquelles FONGAD INVEST s’appuie pour accomplir sa mission. Des formes d’organisation sociale ayant engendré des modèles de réussite économique ont toujours existé dans toutes les sociétés. Même si aujourd’hui l’Afrique semble être à la traîne pour ce qui concerne les attentes de ses citoyens par rapport à un mieux-être économique et social, ce retard n’est pas du tout lié à une quelconque incapacité de notre part. Le déficit apparent d’initiatives de développement porteuses d’espoirs pour notre continent est sans doute, en partie, le résultat d’un questionnement inachevé des facteurs d’inhibition de notre génie créateur. C’est dans la libération de ce génie créateur que l’action de FONGAD INVEST trouve tout son sens, en invitant les Sénégalais, les Africains, à rompre avec certains préjugés et à transcender nos limites organisationnelles. Le développement d’un peuple étant avant tout une démarche endogène, il nous appartient, à nous, enfants d’Afrique, de rassembler nos forces et de raccorder les chaines de solidarité qui ont toujours fait notre force. C’est à ce prix que nous allons planter les germes d’un développement pérenne. Une entreprise aussi sérieuse que celle-ci ne saurait se faire sans l’apport des pouvoirs publics qui, par essence, doivent leur existence aux citoyens dont l’engagement patriotique n’a de sens que s’il aboutit à l’amélioration du bien-être de la société et au renforcement de la qualité des institutions chargées d’en assurer la réalisation. C’est ce que FONGAD INVEST s’engage à accomplir, et il s’y engage en parfaite collaboration avec nos pouvoirs publics, car convaincu que les institutions qui nous représentent transcendent les hommes et les femmes qui les animent.
Dr. Serigne Ndiaye
Président du Conseil des Investisseurs
FONGAD-INVEST Sénégal

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here