Va-t-on vers un enterrement de la hache de guerre entre l’ancien Chef d’Etat gambien Yahya Jammeh et son successeur Adama Barrow ?

Toute porte à le croire. Cependant, une condition est posée par l’actuel président de la Gambie. En déplacement à Foni, connue pour être la ville où est né et a grandi Yahya Jammeh, Adama Barrow a déclaré, mercredi dernier, qu’il ne s’opposait pas à ce que ce dernier rentre au pays, comme un simple citoyen. Il a ajouté que son prédécesseur jouirait de tous les privilèges dus à son rang d’ancien président. Mais l’actuel locataire de la State House a précisé que l’ancien dictateur devrait renoncer à vie, à ses droits civiques.

Une déclaration qui a surpris plus d’un si on sait que ses deux hommes se sont toujours regardés en chiens de faïences surtout pendant les tensions électorales qui ont poussé la CDEAO à l’époque à envoyer son armée pour déloger le Président Yahya Jammeh qui refusait les règles du jeu électorales .  « Jammeh ne sera plus Président en Gambie encore. C’est fini pour lui .il ne sera qu’un simple citoyen »,  a déclaré Barrow 

Babacar. J. MBengue pour vonews.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here