Dr Triphonie Nkurunziza, la représentante de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en Guinée équatoriale, est déclarée persona non grata par les autorités équato-guinéennes. Par le biais du ministère des Affaires étrangères et de la coopération, l’Etat demande  au bureau régional de l’OMS pour l’Afrique de mettre un terme aux fonctions du Dr Nkurunziza et de veiller à son départ de Malabo.

Pour cause, le gouvernement l’accuse d’avoir falsifiée les données de personnes contaminées. Cependant Malabo n’est pas le seul à agir de la sorte. Car, le Burundi a expulsé jeudi 14 mai le représentant de l’OMS dans le pays, ainsi que trois autres experts qui travaillaient sur la pandémie.

vonews.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here