Les législatives couplées au référendum prévus initialement ce dimanche 1er mars ne se tiendront plus à cette date. Ces échéances électorales viennent d’être reportées par le pouvoir. C’est au cours d’un discours télévisé que le président Alpha Condé a annoncé le renvoi de deux semaines de ces joutes. Selon lui, rapporte Deutsche Welle lu à Dakaractu, ce n’est ni une capitulation, ni une reculade”.

Alors que l’opposition qui s’oppose à l’adoption d’une nouvelle constitution s’apprêtait à manifester le jour des elections, la communauté internationale semblait dans une logique de lâcher la Guinée Conakry. L’Organisation internationale de la Francophonie, l’Union africaine et la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest se sont retirées du processus électoral et ont renoncé à envoyer des observateurs pour superviser le vote.

dakarctu

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here