Les obsèques nationales de l’ancien président kényan Daniel arap Moi, décédé mardi à l‘âge de 95 ans, auront lieu le 11 février, a annoncé jeudi le gouvernement.

M. Moi a dirigé le Kenya d’une main de fer entre 1978 et 2002, après avoir succédé au père de l’indépendance Jomo Kenyatta – lui-même père de l’actuel président Uhuru Kenyatta – à la mort de celui-ci en 1978.

Sa dépouille sera exposée au public de samedi à lundi au Parlement et les funérailles officielles auront lieu mardi au stade national de Nyayo à Nairobi.

Il sera ensuite enterré mercredi à Kabarak, dans l’ouest du Kenya, à environ 220 km au nord-ouest de Nairobi.

“L’ancien président aura droit à des obsèques nationales avec les pleins honneurs civils et militaires”, a annoncé Joseph Kinyua, le chef de la fonction publique. La journée de mardi a été déclarée fériée.

Le long règne de M. Moi a été marqué par le durcissement d’une répression que maniait déjà Jomo Kenyatta, le musellement de la dissidence, des détentions arbitraires, des opposants torturés et la corruption.

Un système de parti unique a été instauré en 1982. Le multipartisme n’a été rétabli qu’en 1992 sous la pression du clergé, de la société civile et de la communauté internationale.

Mais il est aussi crédité d’avoir su maintenir le Kenya au petit nombre des États d’Afrique de l’Est en paix dans les années 1990 alors que d’autres sombraient dans le chaos (Rwanda, Burundi, Somalie).

avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here