L’heure est à l’engagement pour apporter sa pierre à la lutte contre le coronavirus dans le monde. Et au Liberia des jeunes font preuve de créativité.

Humpheretta Reid, une jeune libérienne fabrique une version locale des masques de protection en utilisant des tissus africains.

“Après avoir vu les différents masques à travers le monde, j’ai été inspirée et j’ai décidé de l’adapter dans notre culture locale en créant une version africaine. Vous savez, je me suis dit : nous aussi, nous pouvons utiliser ce que nous avons pour mettre fin à tout ce coronavirus” a déclaré Humpheretta Reid, l’initiatrice du projet.

Pour faire ces masques, elle utilise les tissus d’Ankara. Pour elle, le continent doit se protéger du virus avec les moyens qu’il possède.

“Nous avons presque tout ce qu’il nous faut pour combattre ce virus. Nous devons juste sortir des sentiers battus, être plus créatifs, utiliser ce que nous avons et croire que ce coronavirus est réel ; il existe au Liberia” a ajouté Humpheretta Reid.

Cette Libérienne engagée dans une stratégie de gestion et d’utilisation des masques locaux espère pouvoir étendre son initiative à l‘échelle nationale. Le Liberia comme de nombreux pays africains est touchée par cette pandémie avec 3 cas confirmés.

L’Organisation mondiale de la santé a défini des mesures de prévention basiques, notamment se nettoyer régulièrement les mains.

africanews

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here