Les ruines de ce fort antique en Libye menacées par l‘érosion. Le site de Mishali est située 50 kilomètres à l’est de la ville de Benghazi et surplombe la Méditerranée.

Important point stratégique dans la région, le fort a successivement été occupé par les Grecs, par des Byzantins et par d’autres civilisations. Mais grâce à ces pièces, l’historien Omar al Gadari est formel. C’est un fort Romain.

“La meilleure preuve, ce sont ces pièces que vous avez photographiées avec ce citoyen il y a quelque temps. Il les a trouvés près du fort, c’est son histoire. Et les autres sites alentours et les caves aussi sont romaines.”

Les ruines, mais aussi les caves et les passages souterrains sont effectivement parsemés d’antiquités romaines. Le vieil historien souligne que le site a survécu au fil des siècles. Mais il appelle les autorités à le protéger et à le rénover. Même son de cloche du côté des populations outrées du manque d’intérêt du gouvernement.

“Le fort est resté tel quel depuis 70 ans. Pendant la Seconde Guerre mondiale entre les Alliées et les puissances de l’Axe, le fort a été soumis à d’intenses bombardements aériens.”

“Le gouvernement intérimaire et le Premier ministre Abdullah Al-Thani doivent tout faire pour sauver ce site. Il est soumis au vent et à la pluie au point où il est sur le point de s’effondrer. Dans d’autres pays, il y a de l’intérêt même pour les plus petits monuments, ils construisent des barrières tout autour et les gens viennent du monde entier le visiter.”

Alors que la Libye est enlisée dans une guerre civile depuis des années, tout semble indiquer que la rénovation souhaitée n’est pas pour demain.

africanews

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here