Lors de son deuxième jour de déplacement à Kidal, le Premier ministre malien, Boubou Cissé, a notamment rendu visite au bataillon des forces armées reconstituées. L’armée malienne est arrivée sur place mi-février dans cette ville contrôlée par l’ex-rébellion.

Le camp général Abdoulaye Soumaré est situé au flan d’une colline à l’entrée de la ville de Kidal. C’est ici que le bataillon des forces armées maliennes reconstituées a pris ses quartiers.

Tout a été refait, notamment grâce à l’aide de la mission de l’ONU au Mali. On y voit notamment quatre compartiments. Les 250 militaires viennent de l’armée régulière et des rangs des ex-combattants.

Devant eux, le Premier ministre Boubou Cissé s’est exprimé et leur a rappelé leur mission : « C’est vous aujourd’hui, armée reconstituée qui allez nous aider à faire en sorte que cette paix, cette quiétude, cette sécurité revienne dans notre pays. Pour que cela réussisse, il faut une confiance entre les uns et les autres. Il faut aussi de la cohésion. »

« Nous sommes conscients de la mission qui nous est attribuée », lui a répondu le porte-parole des militaires.

Pas encore de patrouille en ville

Pour le moment, ces forces ne sortent pas du camp, mais ça ne va pas durer, selon le général Ibrahima Dahirou Dembélé, ministre malien de la Défense, présent à Kidal : « Cela ne veut pas dire qu’ils ne vont pas faire leur travail. Ils vont prendre la relève des autres forces pour assurer la sécurité entière de Kidal, et surtout les différentes missions régaliennes qui relèvent de notre armée. »

Et comme le Premier ministre, il a demandé aux troupes d’être disciplinées au service des populations.

rfi

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here