Travaillant pour l’organisation non gouvernement APIS, partenaire du Programme alimentaire mondiale (PAM), des Nigériens enlevés il y a quelques jours près de la frontière avec le Burkina Faso, ont recouvré la liberté ce mercredi 1er juillet 2020. L’annonce de leur libération a été confirmée par le gouverneur de la région de Tillabéry et le représentant du PAM, au Niger.

Peu après leur libération, les ex-otages ont été aperçus dans un village proche de la frontière burkinabé et du parc W. Ils tentaient de rejoindre le chef-lieu de la préfecture de Torodi, à 100 kilomètres au sud-ouest de Niamey.

Les conditions de leur libération restent floues. Certaines sources dont Rfi croient savoir qu’« il pourrait s’agir d’un acte volontaire des jihadistes, les agents humanitaires locaux n’ayant aucune valeur marchande ».

vonews.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here