Une quarantaine de gazelles dorcas , une espèce en voie de disparition ont été tués par des braconniers dans la réserve naturelle de Termit et Tin Toumma, a t-on appris. Quatre personnes ont été arrêtées. Les quatre braconniers, tous des jeunes ont été présentés au responsable régional de Zinder en même temps que leur produit de chasse illégale : 28 têtes de gazelles dorcas et 20 carcasses de viande séchée de gazelle, des peaux de gazelle ainsi que leurs motos.

“C’est le pire massacre commis dans la réserve. Avant c’était à petite échelle, une gazelle par-ci, une par-là. Ils ont abattu une quarantaine de gazelles dorcas”, a déclaré à l’AFP Mamane Hamidou, le directeur régional de l’Environnement de la région de Zinder (centre-sud du Niger) qui abrite une partie de la réserve, une des plus grandes d’Afrique.

Lundi soir, la télévision publique nigérienne a montré des images du butin saisi, composé de 28 têtes de gazelle, de plusieurs carcasses, d’une importante quantité de viande, ainsi que d’une dizaine de peaux et quatre motos.

vonews.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here