Le président nigérian Muhammadu Buhari s’est envolé ce vendredi 3 août pour le Royaume-Uni. Objectif affiché : prendre des vacances de dix jours.

D’après le porte-parole du chef de l’Etat nigérian, Femi Adesina, l’intérim sera assuré par le vice-président. Mais, la présidence nigériane s’abstient de donner davantage de détails sur les raisons du séjour. « Ce ne sont que des vacances de routine », a déclaré un autre porte-parole, Garba Shehu, par téléphone.

Des défections en cascade au sein de l’APC

Toutefois, ce séjour intervient après celui de mai dernier quand Buhari a passé quatre jours à Londres pour des raisons de santé. Et ce n’est pas tout.

L’année dernière, le dirigeant nigérian avait séjourné pendant cinq mois en Grande-Bretagne pour se faire soigner d’une maladie qui n’a jamais été révélée. Cette longue absence avait conduit beaucoup d’observateurs et des politiciens à remettre en cause la capacité de Buhari à diriger un pays qui est le premier producteur de pétrole et l’une des plus grandes économies d’Afrique.

Élu en 2015, Buhari est candidat à la présidentielle de février prochain, mais il a récemment fait face à une série de défections du parti au pouvoir, le All Progressive Congress (APC). Même des cadres ont quitté l’APC, à l’image du président du Sénat Bukola Saraki qui a rejoint le parti d’opposition le PDP.

avec reuteurs

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here