En RDC, plus de dix étudiants de l’Institut supérieur de techniques appliquées (ISTA) devraient se présenter à la barre du tribunal. Ils sont accusés d’avoir organisé des troubles.

Le responsable de l’ISTA implacable. Non sans évoquer la légitimité de poursuite. « Nous représentons l’État, nous sommes des mandataires. Nous leur disons officiellement, nous n’allons pas revoir cette décision, et nous allons enclencher le processus pour les traduire devant les instances judiciaires. Ils vont devoir répondre de leurs actes », a déclaré le Professeur Pierre Kasengedia Mutumbe.

Et en attendant la qualification du motif par le parquet, le professeur a déjà des éléments à charge. « Ils sont venus ici, ils ont saccagé, ils ont perturbé le déroulement des études. C’est inacceptable. Nous ne pouvons pas accepter cela. Nous avons informé M. le ministre Thomas Luhaka, notre ministre de tutelle », a ajouté l’autorité universitaire.

Des motifs qui leur ont valu la semaine dernière d‘être exclus de leur institut. En effet, des médias ont rapporté qu’ils ont passé à tabac le vice-président des étudiants de l’ISTA et détruit « méchamment » son bureau.

Le monde estudiantin de RDC traverse ces derniers temps des moments de turbulences. Des manifestations des étudiants de l’université de Kinshasa (UNIKIN) contre la hausse des frais scolaires ont fait un mort dans les rangs de la police. L‘établissement a même été fermé et devrait se rouvrir en mars prochain d’après les responsables cités par des médias.

africanews

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here