Quatre jours après avoir dévoilé le nouveau gouvernement, l’exécutif sud-soudanais va devoir s’atteler à de lourds dossiers socio-économiques auxquelles s’ajoutent la gestion de l‘épidémie du Coronavirus.

Les 34 ministres et dix vice-ministres ont prêté serment lundi lors d’une cérémonie officielle au palais présidentiel.

Réagissant à la pandémie actuelle, le président Salva Kiir a annoncé des mesures pour contrer la propagation du nouveau coronavirus.

“J’ai ordonné l’auto-quarantaine de tous les hauts fonctionnaires du gouvernement qui viennent d’arriver de pays où l’infection locale et la transmission de COVID-19 sont établies”, a déclaré Salva Kiir, Président du Soudan du Sud.

La composition de ce gouvernement intervient après des semaines de négociations entre Salva Kiir et Riek Machar dirigeant rebelle du Soudan du Sud redevenu vice président en février.

Mais la tâche s’annonce compliquée, car le nouveau gouvernement est très hétéroclite, composé de membres ayant des idéologies très différentes.

africanews

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here