L’on se souvient encore de certains surdoués qui ont marqué leur temps depuis plusieurs décennies comme Isaac newton, Albert Einstein et Stephen Hawking. Et bien ils existent encore et continuent de toujours émerveiller de leur niveau de QI extraordinaire à l’école comme à la maison.
Ramarni Wilfred : Un adolescent britannique, a un QI supérieur à celui d’Einstein, Hawking et même Bill Gates. Ramarni a obtenu 162 sur son test de quotient intellectuel. L’écolier de l’est de Londres, âgé de 16 ans, est l’un des 50 adolescents les plus intelligents au monde et n’avait que 10 ans lorsqu’il a écrit un article sur la philosophie de l’équité, et son score d’essai inhabituellement élevé l’a qualifié pour passer un test de QI à l’Université de Birkbeck. Il a été invité et accepté à Mensa et espère fréquenter l’Université d’Oxford et devenir astrophysicien.
Anala Beevers : À seulement quatre ans, Anala Beevers, originaire de la Nouvelle-Orléans, possédait un QI supérieur à 145. À l’âge de 10 mois, elle pouvait identifier et pointer chaque lettre de l’alphabet. Apparemment, à 18 mois, Anala récitait des chiffres en espagnol et en anglais et à son cinquième anniversaire en 2014, elle pouvait réciter le nom de chaque État nord-américain sur la carte, ainsi que chaque capitale.
Alannah George : Écolière de 4 ans, Alannah George est le deuxième plus jeune membre de Mensa au Royaume-Uni avec un score de QI de 140. Elle est obsédée par les mots et les chiffres et elle a appris à lire avant même de commencer l’école. La petite douée préfère réciter l’alphabet et les horaires que de chanter des comptines. Selon la psychologue et auteure Tracy Packiam Alloway, «la mémoire de travail est liée non seulement à l’apprentissage (de la maternelle au collège), mais aussi à la prise de décision dans les activités quotidiennes».

Prince Khalil

negronews

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here