Le Zimbabwe a sa toute première entreprise de cigares roulés à la main.

La nouvelle usine implantée à Harare importe ses emballages et utilise du tabac cultivé localement.

L’entreprise a commencé la production des cigares destinés à l’exportation. “La fumée qui gronde” du nom de l’entreprise, a recruté une main d‘œuvre professionnelle dans des pays comme Cuba et République dominicaine.

“Nous allons nous concentrer davantage sur le marché d’exportation et nous avons déjà des intérêts fermes en Afrique du Sud, en Angola, en Roumanie, à Dubaï”, indique Shepherd Mafundikwa, président-directeur général de Mosi Oa Tunya.

L’entreprise a une équipe entièrement féminine. Les femmes ont appris le métier de roulage de cigares afin de se responsabiliser et avoir un revenu.

“Je suis maintenant en mesure d’aider mon mari à payer les factures, et même à aider mes enfants à poursuivre leurs études. Il est donc très intéressant d‘être à Mosi Oa Tunya, j’y suis désormais employée”, fait savoir Gamuchirai Chibaya, rouleau à cigares.

Le Zimbabwe est le sixième plus grand producteur de tabac au monde. L’année dernière, le pays en a produit plus de 252 millions de kilogrammes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here