mercredi, février 28, 2024
AccueilA la uneÉnergie solaire et aérodromes : un enjeu pour les clubs de pilotage

Énergie solaire et aérodromes : un enjeu pour les clubs de pilotage

-

Un projet de panneaux photovoltaïques sur le terrain d’aviation

Face à la demande croissante d’énergies renouvelables, le maire de Cassagnes-Bégonhès étudie actuellement la possibilité d’installer des panneaux solaires sur l’aérodrome local. Le projet est loin de faire l’unanimité, notamment auprès des membres du club de pilotage local, qui souhaitent conserver leur espace dédié.

Les avantages financiers de l’énergie solaire pour la municipalité

Si le projet aboutit, l’opérateur louera le terrain à la municipalité pour un montant déjà évalué, bien que non précisé par le maire. Cette transformation du site de 12 hectares en centrale photovoltaïque permettrait également de libérer deux hectares pour une extension de zone industrielle déjà saturée.

  • Production d’énergie propre
  • Revenus locatifs pour la municipalité
  • Extension de la zone industrielle

L’importance des aérodromes pour les clubs de pilotage

Néanmoins, les membres du club de pilotage s’opposent fermement à cette idée, rappelant que l’aérodrome reste essentiel pour leurs activités ainsi que celles de nombreux autres clubs similaires dans la région.

Selon leur rapport annuel, les membres ont effectué 255 heures de vol en 2023, représentant 2 763 décollages et atterrissages. Ils proposent de conserver une piste d’un hectare afin de maintenir leurs activités.

Les conséquences pour le club de pilotage local

D’après un responsable du club de pilotage, la fermeture de l’aérodrome pourrait avoir des retombées négatives sur leurs actions auprès des jeunes et du grand public, tels que :

  • L’offre de certificats d’initiation à l’aéronautique
  • Les vols touristiques
  • Les manifestations aériennes

Une solution envisagée ?

Bien que le maire doive rencontrer les membres du club pour discuter davantage du projet, il semble que l’opérateur solaire ne soit pas favorable à l’idée de conserver une partie des installations pour l’aérodrome.

La situation des autres clubs de pilotage dans la région

En cas de réalisation du projet, seuls les aérodromes de Bozouls, Villefranche-de-Rouergue et Millau seront maintenus, avec toutefois des difficultés pour ce dernier.

Un débat animé entre partisans du développement durable et aficionados de l’aviation

Entre d’une part l’enjeu environnemental et économique lié au développement des énergies renouvelables, et d’autre part le maintien des activités de pilotage locales, un réel dialogue doit être instauré afin de trouver une solution qui respecte les préoccupations de chacun.

Faut-il choisir entre énergie solaire et aéronautique ?

Il est important de souligner que le débat ne doit pas se limiter à une alternative simpliste entre énergie photovoltaïque et aéroclub, mais plutôt rechercher des solutions pour concilier le développement durable avec la promotion des activités sportives et culturelles liées à l’aéronautique.

En conclusion, il est essentiel d’impliquer toutes les parties prenantes dans ce débat qui concerne autant les enjeux économiques locaux que la pérennité des clubs de pilotage. Des discussions entre le maire, l’opérateur solaire et les membres du club devraient permettre de mieux cerner les attentes de chacun et d’envisager des solutions concrètes pour l’avenir de cette infrastructure.

Articles connexes

Actualités