vendredi, avril 19, 2024
AccueilPratiqueInscrire mon enfant sur mon assurance, quelles sont les démarches ?

Inscrire mon enfant sur mon assurance, quelles sont les démarches ?

-

Votre enfant vient d’obtenir son permis de conduire ? Vous pouvez l’inscrire très simplement sur votre assurance comme deuxième conducteur.

Vous lui éviterez ainsi de souscrire à une prime d’assurance particulièrement élevée. En effet, les jeunes conducteurs, qui représentent plus de risque lorsqu’ils prennent le volant, sont tenus de s’acquitter de primes deux fois plus chères que la moyenne.

Comment inscrire votre enfant sur votre assurance ? Quelles sont les formalités à mettre en place, de quels éléments avez-vous besoin pour inscrire votre enfant ?

Tous les détails dans cet article

Une prime plus chère pour les jeunes conducteurs

Votre enfant vient d’obtenir son permis. Le voilà prêt à conduire en toute autonomie. Une bonne nouvelle … mais le montant de sa prime d’assurance est assurément moins réjouissant.

En effet, comme vous le savez, les compagnies d’assurance indexent le tarif de leurs primes sur le profil de risque du conducteur. Et il est difficile pour un jeune conducteur de trouver une assurance auto pas chère.

De fait, les statistiques parlent d’elles-mêmes : les jeunes conducteurs (18-24 ans), représentent 16% des morts sur la route. Ils sont responsables ou victimes de deux fois plus d’accidents que les conducteurs de plus de trente ans.

En cause, une tendance à dépasser les limites de vitesse, mais aussi la consommation d’alcool et de stupéfiants.

En toute logique, les jeunes conducteurs représentent un coût nettement plus élevé que la moyenne pour les compagnies d’assurance. Par conséquent, ils doivent s’acquitter de primes d’assurance dont le montant se révèle parfois très élevé pour la bourse d’un jeune conducteur.

On estime en effet que le montant moyen d’une assurance pour les 18-24 ans est de 1200 à 1500€ par an, alors que le montant d’une prime d’assurance voiture « classique » est de l’ordre de 615€.

Le calcul est vite fait : la prime d’assurance pour un jeune conducteur est deux fois plus élevée que la moyenne !

A noter que le montant de le surprime diminue nettement à partir de la deuxième année de contrat : on passe de 100% d’augmentation à 50% d’augmentation.

Inscrire son enfant comme deuxième conducteur

Si vous pensez pouvoir laisser en toute sécurité le volant de votre véhicule à votre fils ou à votre fille, une solution toute trouvée existe pour réduire ce coût conséquent : il vous suffit d’inscrire votre enfant comme deuxième conducteur sur votre véhicule.

La définition d’un conducteur secondaire est variable selon les compagnies d’assurance, mais le principe général est simple : votre enfant doit conduire moins que vous. Il peut vous emprunter votre véhicule pour un week-end ou pour des déplacements ponctuels, mais si les déplacements qu’il effectue au volant de votre véhicule sont réguliers (trajet quotidien entre la fac et la maison par exemple), vous sortez de la définition de conducteur secondaire.

Attention, s’il est avéré que votre enfant fait un usage très régulier de votre véhicule, votre déclaration peut être considérée comme une fraude à l’assurance.

A noter : en inscrivant votre enfant sur votre assurance, vous le faites bénéficier des bonus que vous obtenez à partir de l’inscription de votre enfant seront également inscrits sur son contrat. Une façon simple pour lui de se constituer un capital, et de mettre en confiance son assureur lorsqu’il souhaitera s’assurer seul.

Articles connexes

Actualités