in ,

Quel est le rôle d’un maitre d’œuvre ? Gestionnaire de construction

Quel est le rôle d’un maitre d’œuvre
Quel est le rôle d’un maitre d’œuvre

Le maitre d’œuvre est un professionnel du bâtiment qui intervient en tant que gestionnaire de projet. On le retrouve notamment sur des chantiers de construction de maison pour particulier par exemple, on peut également le trouver sur des plus gros chantiers à destination professionnel

Les tâches d’un maitre d’œuvre sont diverses et variées. Son rôle principal est de superviser l’ensemble du projet de A à Z tout en étant le seul interlocuteur avec le client final.

QUELLES SONT LES TÂCHES D’UN GESTIONNAIRE DE CONSTRUCTION ?

Le domaine de responsabilité le plus étendu qu’un maitre d’œuvre peut assumer dans une phase de construction, et pour lequel il génère également la plus grande part de ses honoraires est la supervision de projet.

Dans la phase de service de la supervision des objets, le maitre d’œuvre ou l’architecte du projet doit fournir les services de base suivants :

  • Etat des lieux de l’état du terrain à bâtir
  • Vérification du plan
  • Planning
  • Coordination des mesures de sécurité individuelles
  • Supervision de l’exécution
  • Coordination de toutes les parties impliquées dans la construction.
  • Présence sur le chantier pendant les phases critiques de la construction
  • Tenue du journal de la construction
  • Vérification de l’adéquation des matériaux de construction et, si nécessaire, de leur mise en service.
  • Contrôler la sécurité sur le chantier de construction
  • Acceptation technique des services individuels des entreprises
  • Mesure des différents services de l’entreprise et vérification des factures
  • Coordination et mise en œuvre de la correction des défauts
  • Acceptation officielle
  • Contrôle et détermination des coûts
  • Remise du bâtiment terminé

 

QUELLES SONT LES TÂCHES DÉTAILLÉES DU RESPONSABLE DE SITE ?

  1. État des lieux de l’état du sous-sol

Si l’architecte ne connaît pas la nature du sous-sol, il peut être amené à commander une étude du sous-sol afin de déterminer la nature des sols avant la construction.

  1. Examen du plan

Si l’architecte qui a établi le plan d’exécution à l’origine n’était pas mandaté par la direction des travaux, l’architecte mandaté par la direction des travaux doit vérifier l’exactitude et l’exhaustivité de tous les documents et plans. En cas de planification défectueuse, il serait également coresponsable.

  1. Programmation

Une autre tâche de cette phase de service est la création d’un calendrier de construction sous la forme d’un diagramme à barres. En surveillant de près les différentes étapes du calendrier de construction, le chef de chantier ou maitre d’œuvre peut apporter des améliorations au cas par cas si nécessaire.

  1. Coordination des mesures de sécurité individuelles

Si la stabilité des bâtiments autour du puits d’excavation peut être mise en danger, l’architecte doit prendre les mesures de sécurité appropriées avant le début des travaux d’excavation. Une mesure, par exemple, pourrait être la reprise en sous-œuvre de certaines parties du bâtiment. Cela s’applique aussi, bien sûr, aux routes et aux chemins qui longent les limites de la propriété.

En savoir plus sur le maitre d’œuvre

  1. Supervision de l’exécution

Le maitre d’oeuvre doit veiller aux points suivants :

– les règles technologiques généralement admises doivent être prises en compte lors de la construction

– L’exécution des travaux individuels doit être conforme aux spécifications des plans d’exécution.

– Toutes les conditions du permis de construire doivent être incluses dans le processus de construction.

Si le maitre d’œuvre ne dispose pas d’une expertise suffisante dans un domaine spécifique, il doit au moins suggérer au client de faire appel à des spécialistes.

  1. Coordination de toutes les parties impliquées dans la construction.

Outre la coordination et le contrôle des différentes entreprises de construction, les ingénieurs spécialisés impliqués doivent également être mandatés et “briefés” conformément au processus de construction. Il peut s’agir, par exemple, du géomètre chargé de mesurer le bâtiment ou de l’ingénieur en structure chargé de vérifier le ferraillage.

  1. Présence sur le site pendant les phases critiques de la construction

Afin de pouvoir contrôler la construction sans défaut des services individuels, certains délais exigent absolument la présence de l’architecte. Par exemple, il n’est plus possible de vérifier l’isolation phonique dans la chape si celle-ci est déjà en place.

  1. Tenir le journal de la construction

Dans le cas de petits projets de construction, la tenue d’un journal de construction est souvent négligée, mais pour le maitre d’oeuvre, il s’agit d’une obligation qui peut même lui être utile en cas de litige. Dans un tel agenda, outre les livraisons de composants, la présence des différentes entreprises et les commandes passées, des informations sur les conditions météorologiques sont également notées.

  1. Vérifier l’adéquation des matériaux de construction et, si nécessaire, les mettre en service.

Avant d’installer des matériaux ou des éléments de construction, il faut vérifier qu’ils conviennent. L’architecte doit vérifier si ces pièces correspondent aux documents de l’appel d’offres. Il s’agit par exemple de la qualité du matériau d’isolation en ce qui concerne la capacité thermique et l’épaisseur spécifiées dans l’appel d’offres, ainsi que de l’admissibilité d’une installation planifiée. Si de nouveaux matériaux sont utilisés et que l’architecte n’a pas une connaissance suffisante de ces matériaux, il doit au moins encourager le client à tester le matériau avant de l’utiliser.

  1. Contrôler la sécurité sur le chantier de construction

Le respect des règles de santé et de sécurité sur le chantier fait tout autant partie de la supervision du chantier que la sécurisation du chantier contre les personnes non autorisées. Le projet de construction ne doit pas présenter de danger pour les tiers et l’accès au chantier doit être sécurisé contre les personnes non autorisées.

  1. Acceptation technique des services individuels des entreprises

Une inspection dite technique des différents services de construction peut s’avérer nécessaire avant la réception définitive, notamment dans le cas de services qui ne sont plus apparents à une date ultérieure. Si des déficiences sont constatées, il fait également partie des tâches de l’architecte dans cette phase de service de contrôler l’élimination des déficiences par le maitre d’oeuvre.

  1. Mesure des différents services de l’entreprise et vérification des factures

Un service extrêmement important, surtout pour les coûts, est la mesure conjointe des services rendus avec le maitre d’œuvre (non valable dans le cas de conventions de prix forfaitaires). Au final, la mesure permet de garantir une comptabilité sans erreur. Dans cette phase de service, la vérification juridique et mathématique des factures fait de toute façon partie des tâches de l’architecte.

  1. Coordination et mise en œuvre de la correction des défauts

Si des défauts sont constatés, il est du devoir de l’architecte de réprimander immédiatement le maitre d’oeuvre et de lui demander de remédier aux défauts en lui fixant un délai. Si le maitre d’œuvre refuse de remédier aux défauts, l’architecte doit coordonner la suite de la procédure avec le propriétaire après l’avoir informé des faits.

  1. Approbations officielles

Toutes les acceptations partielles et les acceptations finales stipulées par le code de construction de l’État sont résumées sous le terme d’acceptations officielles. Certaines demandes sont nécessaires pour les acceptations individuelles, que l’architecte doit préparer à un stade précoce.

  1. Contrôle et détermination des coûts

Afin d’obtenir une plus grande clarté des coûts, l’architecte compare les coûts estimés avec les coûts réels pour chacun des métiers individuels. De cette manière, les dépassements ou les sous-estimations de coûts peuvent être identifiés en un clin d’œil et le client bénéficie de la plus grande transparence possible des coûts. La détermination des coûts, c’est-à-dire les coûts effectivement déterminés dans le compte final du bâtiment complet, est une autre tâche de l’architecte.

  1. Audit

Le directeur des travaux doit vérifier les factures partielles et finales des différentes entreprises de construction et des artisans. Après avoir vérifié les factures, il les transmet au client. Le client règle ensuite les factures.

  1. Remise du bâtiment terminé

Avec la remise de tous les documents au client, le bâtiment est remis après achèvement. Ces documents comprennent le décompte final du bâtiment, tous les rapports d’inspection et de réception, les instructions d’utilisation et les clés ainsi que tous les plans (y compris les plans des ingénieurs spécialisés). Afin de donner au client la possibilité d’effectuer des travaux de construction individuels avant l’expiration de leurs périodes de garantie, l’architecte énumère toutes les périodes de garantie.

Vos News Professionnelles

What do you think?

Written by Vos News Professionnelles

J'adore communiquer sur internet, je propose de publier des contenus pour vous et faire votre publicité afin d'augmenter les performances de votre site web.
Tout savoir pour acheter un échappement moto

Tout savoir pour acheter un échappement moto

montres connectées smartwatch

Smartwatch : Quelles sont les meilleures montres connectées en 2021 ?