in

La 5G en France sans risques pour la santé ?

Le gouvernement souhaite que la technologie mobile fonctionne dans 3 000 endroits d’ici à la fin de 2022.

La technologie 5G ne présente “aucun nouveau risque pour la santé”, a estimé l’Agence nationale de sécurité sanitaire française après une enquête.

“En cohérence avec son expertise sur les radiofréquences et la santé, et sur la base des données scientifiques disponibles à ce jour, l’Anses considère que le déploiement de la 5G dans la bande de fréquence 3,5 GHz n’est pas susceptible de présenter de nouveaux risques sanitaires”, indique son rapport, publié le 20 avril.

Le déploiement de cette technologie de réseau mobile de cinquième génération, qui a débuté en France au début de l’année, a déclenché des polémiques.

En octobre dernier, la ville de Lille (Hauts-de-France) a suspendu l’autorisation de tout nouveau déploiement de la 5G dans l’attente de la publication du rapport de l’Anses.

La maire Martine Aubry avait alors tweeté :

“parce que nos doutes existent d’un point de vue sanitaire et des implications numériques du déploiement de la 5G, nous avons voté un moratoire. Il est urgent d’attendre.”

Le président Emmanuel Macron a alimenté le débat sur la 5G lorsqu’en septembre 2020, il a comparé les sceptiques de la 5G à ceux qui préfèrent le “modèle amish” et qui prônent un “retour à la lampe à huile”.

La technologie 5G est en cours de déploiement en France sur une bande de fréquence de 3,5 GHz. Elle est disponible auprès de quatre grands opérateurs mobiles : Bouygues Telecom, Free Mobile, Orange et SFR.

Free Mobile a actuellement ouvert le plus grand nombre de sites 5G dans le pays, comme le montre le tableau ci-dessous.

La 5G peut également être déployée sur la bande 26 GHz, qui n’a pas encore été attribuée pour être utilisée par les opérateurs mobiles en France. L’Anses estime qu’”à l’heure actuelle, les données ne sont pas suffisantes pour conclure à l’existence ou non d’effets sanitaires (sur cette fréquence)”.

Elle recommande de poursuivre les recherches sur les effets sanitaires de l’exposition aux différentes fréquences d’ondes.

Le gouvernement français a déclaré que le rapport de l’Anses conforte sa décision de commencer le lancement de la 5G au début de cette année.

L’Anses a déclaré dans son rapport qu’elle espère qu’à l’avenir des études sanitaires similaires seront menées avant le lancement de nouvelles technologies.

En quoi la 5G sera-t-elle différente ?

Les réseaux 5G les plus rapides devraient être au moins dix fois plus rapides que la 4G, indique le groupe professionnel britannique de l’industrie du sans fil GSMA. Cette vitesse pourrait augmenter jusqu’à 100 fois plus vite au fil du temps.

Cela signifierait qu’il serait possible de télécharger un film de deux heures en moins de dix secondes, contre environ sept minutes avec la 4G.

Pour la plupart des besoins en internet, 30Mbps est plus que suffisant.

En comparaison, la 5G offrira des vitesses de téléchargement allant jusqu’à 10Gbps.

La 5G signifiera également la fin des signaux surchargés. Il sera toujours possible d’avoir un accès à l’internet super rapide même en se tenant dans une grande foule de personnes utilisant également l’internet mobile.

L’Arcep, l’agence française de régulation des télécommunications, affirme que la 5G permettra de développer la médecine, les transports et l’internet des objets.

Elle note sur son site internet que “de nouvelles fonctionnalités pourront être progressivement proposées par les opérateurs dans les prochaines années en fonction de l’évolution de la 5G et des fréquences sur lesquelles elle sera déployée.”

Pour utiliser la 5G, il sera nécessaire de disposer d’un nouveau smartphone compatible avec cette technologie. Toute personne souhaitant utiliser le service devra également souscrire à un nouveau tarif mobile.

Orange a déjà commencé à vendre des forfaits compatibles avec la 5G. Le moins cher de la gamme est proposé à 24,99 euros par mois pendant un an, allant jusqu’à 39,99 euros par mois pour un forfait de 70 Go.

L’Arcep précise que : “Les opérateurs sont libres de fixer leurs propres prix. Il est possible que les premiers forfaits soient plus chers que les tarifs de la 4G. Mais l’expérience montre qu’une nouveauté devient généralement un standard du marché après un certain temps.”

What do you think?

Written by Othmane Berrada

Je suis tout particulièrement intéressé par l’histoire, la géopolitique, entreprise et les chiffres, mais … au cœur de l’actualité tout en ayant la chance de découvrir de nouvelles choses.

Jeux des doodles Google populaires gratuits de 2021 !

Internet et si nous en parlions : World Wide Web