LAGOS, NIGERIA — Des centaines de filles sont portées disparues après qu’un groupe important d’hommes armés a fait une descente dans une école du nord du Nigeria tôt vendredi matin, selon les habitants.

L’école secondaire publique de Jangebe, dans l’État de Zamfara, a été le théâtre du dernier enlèvement massif d’écoliers dans le nord du Nigeria.

Nasiru Abdullahi a déclaré à l’Associated Press que les registres de l’école montrent que 300 filles ont disparu. Ses filles, âgées de 10 et 13 ans, sont parmi elles.

Selon le résident Musa Mustapha, les hommes armés ont également attaqué un camp militaire et un poste de contrôle situés à proximité. Il affirme que cela a empêché les militaires d’intervenir alors que les hommes armés passaient plusieurs heures à l’école.

On ne sait pas s’il y a eu des victimes lors de cette attaque.

Plusieurs groupes importants d’hommes armés opèrent dans l’Etat de Zamfara et sont connus pour kidnapper pour de l’argent et pour la libération de leurs membres.

Au début de ce mois, des hommes armés ont attaqué une école dans l’État du Niger au Nigeria, tuant au moins un étudiant et enlevant 42 personnes, dont des étudiants, des enseignants et des membres de leur famille.

Cette attaque a eu lieu plus de deux mois après que des hommes armés aient enlevé plus de 300 garçons d’une école secondaire dans l’État de Katsina, au nord-ouest du Nigeria.